Hampi

Lundi 15/01/2018

Prendre le bus en Inde, c’est une expérience intense, souvent surréaliste et parfois dément.

Quand il s’agit d’un bus de compagnie privée, le départ se trouve dans des endroits improbables pour prendre le bus … du coup ça fait :

« – Hey Karim t’es sûr que c’est là ?

– Bah je crois… il y a marqué Mallekal Road donc ça doit être à côté … je sais pas moi !

– Non mais c’est pas possible … demande s’il te plait ?

– J’en ai marre de demander sérieux …

– Non mais franchement regarde où on est là … on a dû se tromper … »

Puis finalement c’est bien là … au milieu de nulle part … un terrain vague qui traine …

La préparation du bus est atypique, le lavage se fait intégralement en mode manuel, le laveur tourne autour du bus avec son seau d’eau et un récipient qu’il remplit d’eau puis jette sur le bus de façon à ce que l’eau fouette la carrosserie (c’est une technique indienne je crois) ensuite il monte sur la carlingue avant et hop lavage de l’énorme par brise.

Pendant ce temps des espèces de petites camionnettes arrivent avec de la marchandises … stockage : sur le toit … les soutes … partout où il est possible que ça rentre … en mode Tétris !

Une personne devant répare une espèce de phare optionnel pour attaquer la route (de nuit) … c’est rassurant hein ?! autour ils sont 4 – 5 à le regarder en prenant le Chai tea (Thé indien avec du lait). Et toi tu te dis … « Sérieux c’est ce bus-là ???? » … (j’ai déjà demandé 3 fois pour être sûr … c’est le minimum ici …).

Après le départ, le bus s’arrête je ne sais combien de fois … parfois pour rien, parfois le chauffeur parle avec quelqu’un, souvent pour manger (au moins 3 fois durant la nuit) et faire les besoins. La route en bus couchette de nuit n’est jamais sereine … trop d’arrêt, de bruit, de bosses sur la route, de klaxons, parfois un vendeur à la sauvette passe dans le bus en criant avec des boissons, des chips ou toutes sortes de beignets indiens … !

Bref, à 7h du matin nous voilà à Hampi et la descente du bus est extraordinaire, sans exagération ils doivent être au moins une trentaine à entourer la porte de la sortie … nous ne pouvons sortir du bus qu’un part un en les poussant, une horde de chauffeur de tuk tuk qui nous tendent la carte de Hampi et des monuments pour qu’on réserve la visite des monuments avec eux ou nous emmener au centre-ville à 300m ! … en tout cas ce n’est pas ma préoccupation pour le moment car les enfants sont sortis et je les vois à peine avec tout ce monde !

Une fois dans l’allée centrale de la ville (à vrai dire l’unique rue du village), il nous faut trouver un hébergement. Nous quittons cet endroit animé pour traverser la rivière Tungabhadra. Surprise : l’unique moyen pour se rendre de l’autre côté est de monter à bord d’une petite embarcation faisant la navette à longueur de journée. Nous effectuons la traversée et nous nous retrouvons dans une petite rue bordée de guest houses et de rizières. L’endroit est paisible et nous trouvons rapidement notre bonheur. Shanti Guesthouse, voilà notre lieu d’atterrissage, un petit bungalow en face des rizières … du vert et du calme …que c’est bon ! Le programme de notre séjour se composera de visites et d’exploration.

Hampi est traversé par une rivière bordée de grosses roches rondes et de palmiers. Et partout sur la rive et la ville, des singes mangent, jouent et grimpent aux murs … attention de ne rien avoir à manger entre les mains sinon ils se ruent vers toi ! Nous en avons fait l’expérience lorsque nous avions des bananes dans les mains … d’un seul coup, nous avons entendu pleins de brouhaha au-dessus de nos têtes, dans les arbres … ils se regroupaient et commençaient à venir vers nous …. Etant de grosses mauviettes nous sommes partis en courant et avons rapidement et discrètement caché les bananes dans le sac à dos !

Dans la rivière, des enfants jouent et nagent pendant que des femmes lavent leur linge. La journée se passera tranquillement à se balader, découvrir ce qui nous entoure, manger et se reposer. Au coucher du soleil, une lumière dorée se reflète dans l’eau des rizières. Accompagnés par les grenouilles qui ont décidé de donner de la voix, nous nous balançons sur la balancelle devant le bungalow avec pour vue un superbe dégradé de vert.

 

Mardi 16/01/2018

Au petit matin, pas une minute à perdre : ancien royaume classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, Hampi ne compte pas moins de 3000 vestiges et nous souhaitons en découvrir un maximum ! Nous négocions un Tuk Tuk pour 3h (une journée complète de visite sous cette chaleur nous semblait compliqué avec les enfants, surtout pour Lilia). Nous commençons par Hampi Bazaar et le temple de Virupaksha, le plus célèbre des monuments. Il se visite assez rapidement et il est possible de se faire bénir par un éléphant en échange d’une pièce ou d’une banane. Autour du marché principal, on accède facilement à pied au temple de Ganesh et son imposante statue. Puis, en longeant la rivière, nous atteignons au bout d’une sympathique balade de 2 km parmi les chèvres le temple de Vittala et son sanctuaire, puis nous décidons d’aller visiter les environs un peu plus lointains. Accompagnés de notre chauffeur de tuk tuk qui fait aussi office de guide, nous nous rendons devant l’impressionnant monolithe de Lakhshminarasimha (forme lion/humain du dieu Vishnu, rien que ça), puis nous terminons notre journée par la cité royale qui comprend le Lotus Temple et les très originales étables pour éléphants. Tous ces monuments furent détruits par des attaques venues des sultans du nord au XVIème siècle mais témoignent encore aujourd’hui de la puissance que fut cet ancien empire en Inde.

Il fait vraiment chaud, les visites s’enchainent et nous marchons beaucoup, les 3h de balade se termine, cela aura été intense.

En tout cas les lieux sont magnifiques, un contraste entre la verdure des rizières, les cocotiers et les paysages granitiques, les roches arrondies, les ruines et les temples encore magnifiques.

 

Mercredi 17/01/2018

Hey hey ! c’est notre anniversaire à Christelle et moi. Beaucoup d’entre vous y ont pensé et nous l’ont souhaité alors un grand merci à vous ça fait vraiment plaisir.

Ici, pas de gâteau au chocolat pour fêter ça …y’en a pas ici ! lol

Ça a beau être notre anniversaire, ce n’est pas la fête, cette journée commence comme d’habitude par les devoirs des enfants.

Après cela nous retournons au temple Virupaksha où de l’aube au crépuscule les pèlerins se pressent dans cet énorme sanctuaire, nous faisons de même et sommes assaillis par bon nombre d’écoliers et écolières qui demandent les prénoms des enfants et veulent que nous les prenions en photo.

Nous continuons notre chemin et nous nous posons tranquillement dans un ensemble de temples et de ruines. C’est calme, beau, serein, il fait frais et ça fait du bien ! La vue est agréable, au premier plan des ruines et des monuments, on surplombe la ville avec son énorme temple au centre et en arrière-plan des cocotiers, des rizières et beaucoup de rochers aux formes arrondies.

D’énormes rochers arrondis tiennent, on ne sait trop comment, nous avons vraiment l’impression qu’ils vont tomber d’une minute à l’autre. Du coup, le grand jeu de matti c’est de pousser ces rochers de plusieurs tonnes pendant que Ianis et Lilia supplient leur frère d’arrêter afin de ne pas les renverser.

Nous rentrons tranquillement en achetant au passage sur les petits étals de rue des fruits (pastèques, ananas, bananes, papaye) que nous dégusterons paisiblement sur la terrasse ce soir en guise de dessert.

Nous en profitons pour faire un change de 20 euros en roupies car nous sommes à court de monnaie et ici il n’y a pas de banque. En effet nous avons une petite somme en euros et en dollars sur nous pour les situations comme celle-là, mais surtout pour faire certains visas directement à la frontière de certains pays par la suite.

Nous nous arrêtons dans une petite gargote de rue afin d’y manger de délicieux masala dosa et des pancakes à la banane et nous rentrons enfin pour passer notre soirée tranquille.

Ianis a perdu une dent, donc même en Asie la petite souris est passée durant la nuit…

 

Jeudi 18/01/2018

Nous partons ce soir donc journée gestion (tout d’abord devoirs, comptes, blog, lavage de vêtements etc …) du repos et de la ballade à travers les rizières.

Suite aux devoirs Christelle est partie voir avec les enfants l’éléphant qui descend les ghats puis se baigne dans la rivière tous les matins afin de protéger la ville : magnifique spectacle.

 

Puis comme la petite souris a ramené juste assez à Ianis pour s’acheter un Pancakes au nutella… Ianis a justement décidé de s’en acheter un, lui qui en rêvait… (le nutella vaut cher ici)

19h un Tuk tuk nous attend pour nous conduire à la ville d’Hospet, à 11 km … avec cet engin le trajet va durer 1h30… je vous laisse imaginer l’état des routes.

21h nous sommes dans notre bus couchettes (vous connaissez maintenant) et nous voilà partis pour Gokarna.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s