Tentena le temps d’une pause trajet

Lundi 4 Juin 2018

Le réveil sonne notre départ, nos sacs sont déjà prêts juste le temps pour nous de prendre le dernier petit déjeuner sur ce coin de paradis et de se prendre dans les bras avec les membres du Staff. Nous partons avec Vanessa et Damien avec qui nous allons voyager quelques jours étant donné nos itinéraires identiques. Isran, mon pote le Cap’tain, nous accompagne avec son fast boat de l’autre côté de l’ile afin de prendre notre petit ferry direction Ampana la porte du Sud de la Sulawesi.

Nous sommes un peu en avance sur le pont en bois brinquebalant, vous dire que notre bateau est prévu pour 8h ne veut rien dire ici … nous savons juste qu’un bateau est prévu et qu’il viendra dans la matinée et qu’avec un peu de chance nous partirons avant 10h. En attendant, nous discutons avec les locaux et les enfants dont les mamans sont étonnées que je parle Indonésien (enfin c’est un bien grand mot hein J) mais je peux demander les prénoms, les âges, nous présenter, dire que nous sommes français et que nous voyageons dans leur pays pour quelques mois. Mes progrès sont énormes et j’en suis très content. Le bateau arrive et c’est ainsi que Isran nous quitte avec tristesse, une grande accolade, un adieu et nous le laissons glisser sur l’eau jusqu’à ce qu’il disparaisse au loin … nous prenons conscience que notre aventure au Togian se termine.

Il est venu le temps du chargement du bateau … scooters, animaux, colis empaquetés etc. … et nous sommes parti pour 5 h de navigation durant lesquelles Lilia la mascotte sera gâtée et nourrie de toutes sortes de choses à manger et passée dans les bras pour avoir des selfies avec toutes les mamans du bateau.  

dav

Nous voilà arrivés au port d’Ampana. Après une petite parlotte avec Damien et Vanessa nous décidons de nous unir et prendre une grande voiture privée. En effet si nous prenons le bus en ce qui nous concerne nous mettrons 2 – 3h de plus et au niveau prix nous ne gagnerons que très peu vu que nous payerons 5 places. Aussitôt dit, aussitôt fait nous sommes déjà en route pour notre prochaine destination : Tentena que nous atteignons après plus de 5h de route sinueuse.

Il est 18h30, la voiture nous dépose devant le Victory Hôtel qui nous a été recommandé par Nouir au Togian.

Tentena c’est un peu le lieu de passage obligé pour la plupart des voyageurs en Sulawesi, qu’ils viennent du Nord ou du Sud, personne n’a envie d’enchainer autant d’heures de transport sans s’arrêter dans un endroit qui s’avère être charmant et reposant.

A la guesthouse nous sommes accueilli par Nonny et son immense sourire, elle nous offre un thé et nous informe que le thé et café sont à volonté. Elle nous montre ensuite une grande chambre familiale simple et un peu défraichie, mais propre. Cela nous convient, Damien et Vanessa trouvent aussi leur bonheur. Nous défaisons nos sacs et la première chose que nous faisons est enfin de prendre une douche avec de l’eau chaude, nous savourons ! (Au Togian c’était douche froide au seau…)

Pendant que Christelle s’occupe des enfants, j’emmène 2 gros sacs de vêtements à laver à Nonny car nous sommes aussi pressés de retrouver des vêtements secs, sans sable et propre.

J’en profite au passage pour faire connaissance avec Brigitte, une jeune femme qui voyage seule pour quelques mois. Elle nous a vu arriver et en quelque sorte nous connait déjà par le biais de 2 couples que nous avions rencontré au Togian et qui étaient là il y’à 2 jours. J’ai toujours apprécié le principe de l’auberge qui, à la différence de l’hôtel, ne cloisonne pas les individus, ne les isole pas dans leur chambre. Les auberges de jeunesse du monde entier favorisent les échanges, les contacts, l’ouverture d’esprit et nous y faisons de nombreuses connaissances. Le tee shirt de Brigitte m’interpelle vu qu’il représente le Népal et ses treks. C’est ainsi qu’elle me raconte qu’elle a fait une bonne partie du trek des 3 Cols avec l’aide d’un sherpa. Celui même que j’avais initialement prévu de faire seul après le périple en Inde … Enfin bon je la trouve courageuse et suis tout ouïe sur son aventure et les difficultés qu’elle a rencontrée.

Christelle et les enfants débarquent et nous partons à pieds vers le petit centre-ville afin de manger dans un petit restaurant qui nous a été recommandé : le Kayuku.

Une ribambelle de petits étudiants sont présents, nous pouvons dire que l’endroit est plutôt branché et « djeun’s ». Nous sommes accueillis avec de grands sourires et y mangeons bien pour pas cher.

Matti le beau gosse a créé une émeute à son arrivée, toutes les jeunes filles sont en train d’essayer de parler anglais avec lui ponctué de « I love you » et de demandes de son numéro de téléphone, de son facebook ou de tout autre réseau social leur permettant de garder un lien avec lui… Les selfies avec notre beau gosse ne s’arrêtent pas et les filles finissent même par s’installer à table à côté de lui pendant que nous mangeons…

Mardi 5 juin 2018

Après le petit déjeuner, nous disons au revoir à Brigitte et c’est parti pour les devoirs des enfants. Ensuite nous prenons possession de nos bolides (scooters) pour faire un tour vers des cascades d’eaux réputés. En chemin nous passerons dans un petit village balinais nous rappelant Bali l’île des dieux que nous avons parcourue il y a quelques années. Cette ambiance si particulière donne des envies à Christelle de retourner sur cette île …

En attendant, nous arrivons aux Saluopo waterfalls, l’endroit est beau, propre et la fraicheur est vraiment agréable. Plusieurs cascades se succèdent, toutes plus attirantes les unes que les autres et propices aux rencontres avec les indonesiens venus s’y rafraichir. Entre photos, selfies, plongeons, rigolades et offres de nourriture, comme d’habitude nous passons un moment sympathique.

davdavDSC09741DSC09733DSC09737

Nous sillonnons en moto les alentours, la campagne et les petits villages du coin en longeant finalement le lac Poso 3ème plus grand lac d’Indonésie légèrement en altitude et profond de 450m.

davDSC09744

C’est un endroit d’une beauté fabuleuse, entouré de montagnes et couvert de brume. Nous nous arrêtons ensuite sur la minuscule plage de Siuri Beach le temps d’une petite pause tranquille sur le sable jaune avant de reprendre la route pour dénicher un petit warung (restaurant) avec des petites paillottes individuelles sur pilotis. La maitresse des lieux est adorable et tient à ce que nous faisions une photo avec elle. Les enfant sont aux anges car ils sont invités par ses enfants pour jouer à la Playstation (la 2) J. Nous déjeunerons donc, moi et Christelle, un délicieux repas avec une sauce tomate fraiche exquise, sans enfant…

davsdr

Le ventre plein nous repartons à travers les rizières, les petits hameaux et surtout des plantations de cacao (il y en a partout). Toutes les 5 minutes nous avons droit à un « Hey Mister » (y compris pour les filles) et un « How are you ? » avec d’énorme sourires. Les enfants à notre vue se postent sur le rebord de la route et tendent les mains afin qu’au passage nous les checkons et qu’ils éclatent de rire.

Avant de rentrer, nous faisons une petite halte au marché, dans des locaux de style vieux bâtiments miteux délabrés, ne donnant pas trop envie de s’y aventurer. Mais bon, nous ne nous arrêtons pas à cette première impression à laquelle nous sommes habitués et partons à la découverte des lieux. L’accueil est chaleureux, les sourires timides fusent à droite à gauche et quelques téméraires osent venir nous parler en nous délivrant les habituelles quelques phrases qu’ils connaissent en anglais. Nous avons retrouvé les traditionnels petits piments qui parfument (que dis-je, qui arrachent !) les plats indonésiens, les fruits et légumes étalés, les poulets, les poissons … mais surtout ce que les locaux consomment ici : Les chauve-souris. La spécialité locale quoi !

DSC09749DSC09751DSC09754DSC09757DSC09759DSC09760DSC09761

Après cela nous rentrons tranquillement. Le chemin est parsemé de petits arrêts photos sur les vues de Tentena notamment celle depuis le vieux pont en bois qui permet de traverser la rivière que nous empruntons pas du tout rassurés avec nos scooters. De là nous pouvons observer toutes les maisons sur pilotis, les églises, les mosquées et aussi à nos pieds les pièges à anguille en forme de V afin d’attraper les monstres de 2 m qui font la fierté de Tentena (encore une autre spécialité locale) et que nous pouvons retrouver dans les petits restaurant de la ville.

De retour à notre guesthouse, Nonny notre charmante hôtesse nous remet notre linge soigneusement plié et n’accepte aucun paiement de ma part, elle dit qu’elle nous offre le lavage mais aussi les locations des 2 scooters … incroyable ! je luis demande pourquoi et elle répond juste qu’elle nous trouve adorables avec nos 3 enfants … donc ce sera un gros câlin pour la remercier.  Elle nous a aussi réservé un chauffeur avec une grande voiture pour partir demain avec Vanessa et Damien et rejoindre Rantepao (le pays toraja). En effet il existe des bus publics mais pour demain ils sont complets donc nous n’avons pas trop le choix et au final ce n’est pas plus mal nous serons plus confort et Vaness et Damien sont de bonnes compagnies. Avant de nous coucher Nonny nous offre à tous un petit sachet de clou de girofle d’une senteur inouïe (spécialité de la région, aussi nous en voyons très régulièrement sur les bords de route en train de sécher). Quelle générosité, Merci Nonny…

Demain nous partons pour Rantepao, « le pays Toraja » où il nous faudra bien y consacrer quelques jours afin de découvrir à sa juste mesure cette région unique, tant par ses paysages que par sa culture. Donc à très bientôt les lecteurs … pour un prochain article particulier mais incroyable.

  

Publicités

Une réflexion sur “Tentena le temps d’une pause trajet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s