Pourquoi prendre la rout’

Effectivement : pourquoi ?

Il y a quelque chose de perpétuel chez nous, une sorte d’envie, peut être même un besoin, qui revient sans cesse dans nos pensées par cycle.

Cette chose, c’est cette envie de voyage. Elle s’immisce et fait son petit bout de chemin dans nos têtes  et s’y loge pour plusieurs jours, parfois même des semaines. Une folle envie de tout laisser et partir pour des mois.

Ce feu en nous, nous arrivons à l’éteindre, le calmer mais pour quelques mois seulement car il revient toujours … c’est cyclique !

Mais les années passent et arrive un moment ou nous ne pouvons plus faire semblant, cela revient trop souvent désormais, alors nous commençons à l’évoquer, à en parler plus régulièrement, jusqu’à rêver de ce long voyage. Dans les têtes se bousculent les questions, les interrogations … Est ce faisable avec nos 3 enfants …  Nous faisons un tout premier petit achat : une petite bible du voyageur et un guide voyage. Est ce le commencement évident d’ un futur départ ?

Une véritable remise en question doit avoir lieu, une vrai introspection. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère de tout quitter et de partir . Une chose est sûre nous savons que nous n’avons rien à fuir, nous savons pourquoi nous voulons voyager et cela est important.

Il y a 12 ans, nous avions fait un voyage en amoureux durant 6 mois en routard en Asie. Au retour, nous nous étions dis qu’un jour nous repartirions avec nos enfants. Oui 12 ans déjà et vous voyez cette envie de voyage ne nous a jamais quitté et aujourd’hui c’est devenu une évidence. Un proverbe touareg dis : « Au premier voyage on découvre, au second on s’enrichit »

Nous voulons découvrir de nouveaux paysages, faire des rencontres insolites, observer d’autres façons de vivre, nous ouvrir à la différence. Nous l’avons déjà vécu et souhaitons le revivre encore et cette fois en famille. « Vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie » 

Même si nous  aimons la vie que l’on mène, il arrive un moment ou l’ordinaire devient vraiment trop ordinaire. De plus avec  trois enfants la vie est assez speed mais elle est d’autant plus speed car nous avons 2 enfants avec handicap dont un avec de nombreux suivis médicaux réguliers, à cela s’ajoute comme pour tout le monde les devoirs, les sports … etc etc et puis enfin, arrive un moment ou il faut aussi savoir  lâcher prise … donc partons !

Il y a trop de façon de vivre et d’endroits magnifiques à notre portée, tant de routes passionnantes à parcourir, tant de manières de vivre fascinantes et de gens merveilleux à rencontrer, alors comment pourrions nous nous satisfaire de rester tranquillement chez nous.

Nous voulons de nouveau ouvrir les yeux et croquer le monde. Nous déconnecter de la société et des technologies pour nous connecter à la vie, au monde, à la réalité. Nous souhaitons sortir de notre zone de confort et devenir à l’aise dans une plus grande variété de situation et développer nos capacités à accepter le changement et la différence. Lâcher prise des habitudes, des cadres que nous nous fixons et des possessions matérielles.

Dans la vie moderne il y a ce manque d’imprévu et cette absence d’aventure. Celle-ci est un état d’esprit où nous acceptons de prendre des risques, de perdre du temps, de nous remettre en question à travers les idées des autres, apprendre, absorber des images, des sensations, des émotions : on quitte le quotidien.

L’aventure et le voyage avec peu de moyen fait rêver beaucoup de monde, mais pour une raison étrange peu ose se lancer. Le manque d’argent et de confiance en soi, la peur de l’inconnu ou du changement en sont peut être des raisons.

Nous nous sentons citoyens du monde. Nous désirons rencontrer des personnes, découvrir le monde, ses merveilles, ses paysages, visiter des villes, des villages, découvrir des sites, des monuments qui renvoient à  la richesse des civilisations anciennes mais surtout qui respirent la VIE. Nous sommes curieux de découvrir et de  s’ouvrir à d’autres cultures…. Les chemins tout tracés ne sont peut être pas fait pour nous.

Nous avons la volonté de vivre pleinement ce voyage qui nous réservera de nombreuses surprises, nous permettant de mieux apprécier les choses simples. Nous ne souhaitons pas nous réveiller dans 10 ans avec des regrets, nous ne voulons pas rêver notre vie mais vivre notre rêve. Et notre rêve c’est VOYAGER ! et donner le goût du voyage à nos enfants.

Rester c’est exister : mais voyager, c’et vivre. (Gustave Nadaud)

Tout ce que vous avez a faire, c’est décider de partir. Et le plus dure est fait. (Tony Wheeler)

La vie ce n’est pas seulement respirer, c’est aussi avoir le souffle coupé (Hitchcock)

 

 

 

Publicités